• Tu me manques tellement

    Oh ma chérie, ma toute petite princesse d'amour... Chichinette de mon coeur...
    Tous les jours mes larmes coulent de ne plus te voir, de ne plus avoir le bonheur de te regarder VIVRE...
    Pourquoi la vie a-t-elle été aussi dure ? C'était si simple de te laisser continuer de vivre ta vie heureuse comme les 4 ans et demi que tu as vécus pratiquement sans soucis... avec ton traitement qui t'allait bien. Tu ne te rendais compte de rien, tu étais heureuse. Prendre tes médicaments était pour toi et moi un moment de bonheur et de complicité. Tu VIVAIS depuis que tu as connu le Dr Lazard et que le traitement pour le coeur t'a permis de courir et de VIVRE... Pourquoi cela n'a pas pu continuer ? Pourquoi la maladie s'est-elle aggravée en ce maudit mois de juin... JUIN... toujours ce mois qui me prend ceux que j'aime...
    Ce mois m'a pris mon petit bébé, mon Titi... et il t'a rendue malade toi ma princesse... mon lien direct avec mon Titi... toi qui est arrivée dans ma vie pour la rendre plus belle alors que je ne faisais que pleurer mon Titi...
    J'ai vu ton regard s'éteindre peu à peu. Je ne voulais pas l'admettre et je me disais que si je prenais ton relais pour me battre contre la maladie à ta place, je te ménageais et tu retrouverais tes forces plus tard. Tu t'étais tellement battue, je me disais que tu avais le droit de te reposer sur nous... et j'ai inlassablement veillé, soigné, emmené aux urgences... veillé encore... cru... espéré, prié... tellement prié... Je suis même devenue plus positive pour toi, pour que tu puisses y croire toi aussi... J'aurais fait n'importe quoi, vraiment n'importe quoi pour te voir vivre encore...
    J'aurais surtout fait n'importe quoi pour revoir cette envie de vivre dans ton regard qui s'éteignait petit à petit...
    J'ai tellement mal ma chérie... tellement mal de souffrir de ton absence... de voir tes affaires que je n'arrive pas à ranger... de voir la petite Léah te ressembler et prendre des attitudes qui étaient les tiennes... J'aurais tellement voulu ô tellement voulu que tu aies la chance qu'elle a... de ronronner, de courir sans soucis, de s'amuser sans maladies. On a eu très peur pour elle dernièrement avec ses vaccins, mais le pire est passé... elle a retrouvé toute sa pèche et court partout, joue, profite de la vie comme j'aurais tellement voulu que tu profites...
    Pourquoi la vie t'a-t-elle affublée d'autant de maladies ? Toi ma chérie si douce et gentille... si merveilleuse... POURQUOI.... POURQUOI... MAIS POURQUOI ????
    Jamais je ne pourrai comprendre ni accepter cela.
    Tu étais mon lien avec mon Titi... Titi au Ciel et toi sur Terre...
    Je ne l'ai jamais dit à personne... mais à l'époque où je voulais avoir un enfant... qu'on essayait avec Christophe, je me disais que si j'avais la chance d'avoir un bébé aidée par assistance médicale... j'aurais été si heureuse... il aurait été mon soleil ce bébé avec mon Titi... Et nous avions entamé aussi des démarches pour adopter un bébé. Je m'étais dit que si l'un et l'autre viendraient, cela aurait fait mon soleil et ma lune... mon UNIVERS... et quelque part je les avais dans mon coeur. Je n'ai jamais dit ce que je ressentais mais c'était vraiment çà...
    Titi et toi c'était mon soleil et ma lune... les bébés que je n'ai pas été autorisée à avoir dans cette vie... Et maintenant j'ai quoi pour m'éclairer ??? 
    Oui nous avons les mimis bien sûr... maintenant ils sont les liens avec vous 5 mes petits Anges du Ciel... mais mon rêve s'est envolé en fumée... encore une fois !
    2016 m'a volé mon petit Lolo adoré et toi ma chérie... 2016 a été horrible... impitoyable !
    Nous n'arrivons pas à nous en remettre Christophe et moi... 
    Tout ce que nous avons fait pour que petit Lolo puisse vivre le plus longtemps possible cette belle vie qu'il aurait toujours dû avoir... et nous n'avons réussi que 5 petites années... 
    Et toi ma chérie... en 7 ans, on peut dire que 4 ans 1/2 ont été si merveilleuses, si insouciantes... malgré tes maladies...
    Je maudis cette année 2016 qui m'a pris deux petits anges merveilleux... je la maudis vraiment !
    Ma Chichine... quand je prends Léah dans mes bras et qu'elle s'abandonne totalement sans bouger, profitant des câlins et des bisous que je lui fais, je ne peux m'empêcher de penser à toi car toi aussi tu adorais çà... mais bien vite tu ne pouvais plus en profiter car ronronner te rendait malade... Comment accepter cela sans souffrir ??? 
    Chaque fois que je la prends dans mes bras, je lui fais des bisous pour elle et pour toi en même temps... j'ai l'impression que tu n'es pas partie, que tu es là quelque part à profiter encore et encore de tout l'amour qu'on a encore à t'offrir avec tant de coeur...
    Ma petite princesse maman a besoin de toi ma chérie... J'ai besoin que tu m'aides à avancer... tu me manques tellement, c'est affreux, insupportable. J'essaie pourtant d'aller de l'avant, de ne pas m'effondrer, mais je finis inlassablement par fondre en larmes régulièrement chaque jour... inlassablement... pour tout, pour rien... un souvenir, un objet, une attitude des mimis... une pensée et tout s'effondre : mes joues sont remplies de larmes.
    Tout cela est tellement injuste. Tu ne méritais pas de partir si jeune, pas comme çà, pas en souffrant, pas en déprimant, pas avec autant de souffrances derrière toi... non... tu méritais une vie de princesse, celle que Mme Michau avait voulu pour toi et que Sandra a gâchée en ne sachant pas te protéger... Tu es venue à moi et j'ai eu l'immense bonheur et privilège de te connaître, de t'aimer et d'être aimée de toi mais à cause de çà, toute ta vie a été gâchée... ces mois d'errance t'ont pourri la vie et çà ne n'arrive pas à le pardonner à cette femme.
    Ton courage et ta force intérieure me rendent si fière de toi... tellement tellement fière... Mais tes souffrances me hantent...
    Je sais bien que depuis des mois je ne faisais que faire reculer l'échéance en t'emmenant si régulièrement aux urgences et chez les divers vétérinaires... à la fin tes yeux étaient même devenus tout rouges... surtout le gauche.
    Mais je voulais tant rester positive pour te donner la force qui te manquait pour une fois !!!
    Je n'ai pas réussi ma chérie et je te demande pardon... Lorsque je me suis autorisée à dormir cette nuit-là, tu t'es envolée vers les Anges... sans souffrir... j'espère le plus sereinement possible... et tu m'as envoyé plein de messages, plein de connexions... preuves d'amour irréfutables ! Je ne te remercierai jamais assez ma chérie.
    Je sais que tu es heureuse et en paix, enfin délivrée de ce corps qui te faisait tellement souffrir et que tu n'aimais plus... Mais tu me manques à un point inimaginable... Pardon si tu me vois pleurer si souvent... J'aurais voulu être plus forte mais il me faut encore du temps ma chérie. Je sais que tu me comprendras et que tu accepteras et aussi que tu m'aideras et me guideras...
    Je t'aime profondément d'un amour si pur et infini... Toi... Titi, Choupynou, petite Jade, et petit Lolo vous me manquez tellement fort...
    Avec la chambre de Lolo ouverte maintenant la maison paraît si grande sans vous...........
    Vous auriez été bien tous les 19 ensemble... avec papa et maman...
    Comme nous aurions été heureux...
    Je sais, c'est utopique, je rêve... mais je n'ai plus que çà............... 

     

    Maman qui vous aime tous les 5 d'un amour si pur et profond... infini.

    « La vérité est dite, çà y est !

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Février à 07:02

    Ah comme c'est triste de les perdre et comme je sais à quel point 

    il est difficile d'accepter de ne plus les voir alors qu'ils  compte tellement pour nous !

    Je sais que ce n'est pas une consolation, mais dis-toi qu'elle a été heureuse chez toi, elle n'aurait pas connu ce bonheur ailleurs si elle ne t'avait pas rencontrée et cela est déjà merveilleux !

    Et elle ne souffre plus, même si toi bien, elle est en paix,c'est ce que je me dis en pensant à ma princesse qui me manque aussi très fort !

    Et je suis seule pour la pleurer 

    Bisous 

    Nicole 

    2
    Vendredi 3 Février à 15:18

    C'est bouleversant... Comme c'est dur de supporter l'absence de l'être chéri...

    Et écrire ce que l'on ressent c'est important.

    Douces pensées

    Béa kimcat

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :