• Au revoir ma petite Princesse Mel

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    Oh ma princesse... si j'avais pensé que je serais là en train de te rendre un hommage en cette veille de noël.... Sad
    Mon dieu qu'il a été dur pour moi de cliquer sur "hommages à nos amours"... pour t'écrire sur ce forum. Cela me paraît irréel, absurde.
    Et pourtant désormais il n'y a que par là que je pourrai communiquer avec toi... Tu as pris ton envol en cette nuit du 21 au 22 décembre 2016.
    Je pensais vraiment que tu rentrerais, qu'on te soignerait avec amour et qu'une fois de plus ton énorme courage et ta force incroyable auraient le dessus. Mais cette fois tu étais bien trop fatiguée, la maladie a eu raison de tout.

    Oh ma toute petite, ma petite bébé d'amour.
    Nous perdons un trésor inestimable en cette fin d'année.
    Toi envoyée par mon petit Titi... toi qui es venue panser mes blessures, me réconcilier avec la vie et les mimis... tu n'es plus là, ma toute petite...

    Mon coeur saigne, s'effrite, a mal...
    Je parle pour moi mais je parle aussi au nom de Christophe qui est aussi perdu que moi. Nous sommes totalement perdus sans toi, petite princesse de nos coeurs. Tu étais l'âme de cette maison depuis bientôt 7 ans, l'âme de notre Cha'Mille, la maman de tous les mimis, notre bonheur quotidien, notre soleil dans la maison, la joie de vivre de cette maison. Tu étais tout çà à toi seule... si petite mais si pleine de VIE et de JOIE.

    Tu vois, je peux expliquer mon sentiment face à tout ce qui arrive avec l'image de cette balance...

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    D'un côté, il y a ce tas de pierres qui représentent mon chagrin, le manque de toi, ma peine de ne plus te voir, les ravages qui vont dans mon coeur... Mais de l'autre côté il y a cette grosse pierre qui représente tes souffrances ces 6 derniers mois... Cette pierre représente sur cette balance, mon soulagement face à ta délivrance. Tu ne souffres plus. Maintenant tu es belle et heureuse comme tu le voulais tant depuis si longtemps... Tu peux à nouveau gambader sans souffrances, en respirant bien, sans douleurs, loin du mal et des maladies.
    Et cette balance est tout à fait équilibrée car mes souffrances sont égales à mon soulagement face à ta délivrance.

    Tu es tellement importante pour moi que je comprends tellement bien ton besoin d'avoir lâché prise cette fois. Je suis si fière de ta force intérieure et de ton courage sans égal... Mais toute force et tout courage ont ses limites. Tu n'en pouvais plus et trop fatiguée, tu as choisi de t'en aller discrètement, au chaud sur un tapis chauffant, dans cette caisse à oxygène et sous morphine... paisible et heureuse... soulagée qu'on t'ait enlevé cette sonde et cet air dans ton estomac. Tu as pris ton envol peu de temps avant le lever du soleil, dans ce cabinet pas loin de chez nous. Je pense que tu savais bien que si tu étais restée à la maison, tu n'aurais pas pu partir sereinement car j'aurais pleuré à chaudes larmes en te prenant dans mes bras... et tu voulais t'en aller sans pleurs ni larmes... juste tranquillement comme tu l'as fait.

    Je comprends... je comprends ma princesse. Ne t'inquiète pas, je comprends.

    J'ai tant de choses à te dire et mes mains ne vont pas assez vite...
    Nous sommes encore sous le choc... comment cela peut arriver ?
    Pourquoi ???
    Pourquoi 8 ans et demi de vie difficile... du début à la fin presque ?
    Heureusement en cours de route nous avons croisé ce cher Dr Lazard. Grâce à lui tu as pu vivre les meilleures années de ta vie... Grâce à lui nous t'avons vue renaître à la vie, devenir notre "Chichine", petite curieuse et chipinette que tu étais à jouer comme un petit chaton... à courir après Domino pour faire du catch, à faire la danse du ventre pour sauter sur Iris qui t'adorait et qui est si triste en te cherchant à présent. Tu es devenue cette JOIE DE VIVRE au quotidien grâce au Dr Lazard. Pendant toutes ces années, tu as profité de TOUT avec amour et joie. Tu t'en étais totalement remise à nous pour les soins et tu ne te préoccupais qu'à être heureuse et pleine de VIE... Nous étions émerveillés pour des tout petits riens...
    Te voir trottiner dans le couloir, la queue en forme de point d'interrogation... te voir faire la danse du ventre pour courir après Iris ou après une balle rebondissante... te voir gratter à l'arbre à chat ou tourner tout autour... te voir faire des roulés boulés sur le tapis de la salle de bains... t'entendre la nuit nous appeler car tu avais "chassé" pour nous une petite pépète que tu voulais nous offrir... ou juste te voir boire à la fontaine avec une petite papatte qui pédalait... te voir arriver comme une "védeuse" quand on t'appelait pour ta pâtée "c'est pour qui çà ?"... en faisant "miaou" en silence... heureuse et puis ronronner... Tout... tellement d'exemples, tellement de souvenirs si heureux... des tout petits riens qui nous émerveillaient tout le temps. Tu étais vraiment notre SOLEIL A LA MAISONAu revoir ma petite Princesse Melresplendissante d'amour et de générosité.

    Comment oublier tes étirements lorsque tu dormais et que nous nous approchions de toi... tu étirais un petit bras en faisant un "hummm"... quelle merveille c'était... Et tes cris à la "Mickael Jackson"... bien spécifiques lorsque tu étais contente. Et aussi ces moments tendres où tu venais réclamer ta petite léchouille de beurre à la table de notre petit déjeuner ou le reste de ma glace... Pure merveille. Tu étais une pure merveille, un trésor inestimable que nous ne pourrons plus prendre dans nos bras, plus voir. Nous ne pourrons plus nous émerveiller devant toutes tes mimiques bien à toi. C'est terrible, horrible, inimaginable.
    Nous sommes encore dans ce déni "non, cela ne peut pas être réel"...

    En ce noël 2009 j'avais eu tant de mal à me décider à faire un sapin. Je l'ai fait pour mon Titi, en pleurant à chaudes larmes. Je n'avais pas imaginé que ce 13 janvier 2010 tu enterais à la maison pour te planter devant ce sapin... presque comme pour demander l'autorisation à Titi de venir habiter là... Je n'avais rien compris. J'étais dans un chagrin immense, me laissant mourir. Je ne pensais qu'à trouver tes maîtres pour te rendre à eux. Et petit à petit, tu es entrée dans mon coeur pour ne plus jamais en sortir...
    Je m'occupais de toi du matin au soir et du soir au matin. Tout me rappelle toi... TOUT. Quand je parle pour moi, je parle aussi pour Christophe bien sûr car lui aussi souffre comme moi.

    J'étais tellement contente d'avoir enfin parlé à Mme Michau... de lui avoir annoncé la bonne nouvelle... "non, Déesse n'est pas décédée, elle est hospitalisée, mais elle est forte et s'appelle maintenant Mel"... pour lui téléphoner 15 jours plus tard et lui annoncer que finalement tu étais partie, pour de vrai cette fois. Entendre cette dame qui ne me connait pas essayer de me réconforter en me disant qu'elle était heureuse que tu te sois sauvée de chez Sandra pour venir vivre chez nous ce fut un gros coup de massue positif sur ma tête. Je ne m'attendais pas à entendre çà. Mais elle avait vu les photos que je lui ai envoyées et elle a dû comprendre à quel point tu avais été heureuse, soignée, aimée, chouchoutée et dorlotée ici... Et c'est ce qu'elle voulait pour toi à la base... Elle et Zoé avec une autre dame viendront au printemps à la maison pour que je leur montre où tu as vécu pendant 7 ans... et tes vidéos, tes photos... mais aussi les photos avec cette foutue Sandra quand elle est venue te voir... l'avis de recherche qu'elle avait mis sur internet. Voilà où conduisent les mensonges !!!

    Ma petite Chérie adorée... notre peine n'a pas de limites. Nous sommes dévastés par la douleur... mais nous sommes apaisés de te savoir loin des souffrances. Plus de gouttes dans les yeux, plus de médicaments, plus de piqûres, plus de constipations, plus de maladies, rien.... rien d'autre que le bonheur et la paix, la sérénité, la LUMIERE pour toi autour de Titi, de ton petit Choupy que tu adorais... de ta petite Jade avec laquelle tu jouais si bien à la balle rebondissante... et de petit Lolo que tu as si mal connu. Mais tu es aussi auprès de tant d'autres amours qui manquent tant à nos amis... Vous devez être tellement heureux et délivrés de vos souffrances. Tu vas peut-être voir notre chère Liliane et son petit Saxo... Tu lui feras un gros câlin de notre part... ma petite princesse d'amour.

    Je sais que mon hommage va être long... pauvres amies qui vont le lire Embarassed
    Mais je ne peux pas m'empêcher, ni empêcher mon coeur d'écrire tout çà.
    Je vide ainsi ma souffrance le temps de quelques instants... et les mots restent comme une impression d'un souvenir merveilleux  Au revoir ma petite Princesse Mel

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    Je voudrais mettre ici ce texte que j'aime beaucoup.

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    La petite plante

    Un jour le Grand Jardinier me confia
    Une plante d'une qualité très rare, et très belle ;
    « Je reviendrai la chercher », dit-il en souriant ;
    « Soigne-la bien, en la gardant pour moi. »
    J'en ai pris soin, et la plante a grandi,
    Elle a donné une fleur aux couleurs rayonnantes,
    Belle et fraîche, comme l'aurore au printemps.
    Mon âme était radieuse, mon bonheur sans égal.
    De toutes mes fleurs, elle était la plus glorieuse,
    Son parfum, son aspect étaient merveilleux ;
    J'aurais voulu la garder, tant mon cœur s'y était attaché
    Pourtant, je savais qu'Il reviendrait la chercher.
    Et voici, Il est venu un jour me demander
    La jolie plante qu'Il m'avait prêtée...
    Je tremblais ! Mais c'est vrai qu'Il m'avait dit
    Qu'un jour Il reviendrait pour me la réclamer.
    « C'est parfait », dit-Il en respirant son parfum
    Alors, en se penchant, Il a parlé doucement :
    « Si elle reste dans ce sol, elle va perdre sa splendeur,
    Je veux la transplanter dans mon jardin Là-haut. »
    Avec tendresse, Il la prit et s'envola
    Pour la planter Là-haut où les fleurs ne se fanent pas.
    Et un jour futur, dans ce Jardin de Gloire,
    Je la retrouverai épanouie, et elle sera mienne.

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    Et je remets ici cette merveilleuse berceuse pour bercer ton éternité de ces merveilleux mots que je t'ai toujours chantés et que tu chantais avec moi.

     et aussi celles-ci que j'aime particulièrement.

     

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    Ma petite, toute petite princesse bébé d'amour... tu me manques déjà à un tel point que mon coeur est toujours serré et en détresse. Tu nous manques à tous. Iris te cherche pendant que j'écris cela. Cela me fait tellement mal au coeur. Tu vas manquer à beaucoup de monde. 
    Ma chère petite princesse, les mots me manquent, coincés dans ma gorge pour exprimer mon incrédulité face à cette horreur de constater que tu es partie rejoindre nos petits anges... que tu es devenue un petit Ange, toi aussi.

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    En même pas 4 mois, Lory et toi êtes partis, nous laissant ce vide atroce... Nous avions tellement l'habitude de nous occuper de vous si souvent... qu'un vide encore plus profond se crée à votre envol.

    Je n'arrive toujours pas à réaliser que tu puisses être au Ciel... Sad Je fais cet hommage... mais je suis comme hébétée... sous le choc. Je ne réalise pas que plus jamais nous ne pourrons te revoir ni te tenir dans nos bras... qu'il va falloir attendre notre tour pour que nous puissions tous être réunis sans plus rien craindre. C'est un très gros choc...  pale

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    Au revoir ma petite Princesse MelAu revoir ma petite Princesse Mel

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    Notre toute petite Bébé... dire que nous t'aimons signifie si peu... car nous ressentons bien plus que cela pour toi et pour tout ce que tu représentes et représenteras toujours à nos yeux, à nos coeurs, à nos âmes. 

    Vole Vole mon Ange... Vole vers ton dernier voyage...Sois heureuse surtout et ne nous oublie jamais Nous ne t'oublierons jamais.

    coeur  Pour notre petite bébé Princesse Chichine d'Amour  coeur

    coeur  Papa et Maman pour toujours  coeur

    Au revoir ma petite Princesse Mel

    « Bonne Année 2016Pardon ma toute petite Princesse »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Janvier à 12:33

    C'est la gorge nouée que je lis ton hommage à ta petite tu sais , c'est vrai qu'on ne veut pas y croire ,je suis comme toi, je ne comprends pas !

    Maintenant dis -toi que tu as un mari qui partage ce fardeau avec toi, moi je suis seule et j'ose à peine en parler, les gens ne comprennent pas et puis à quoi bon , rein ne la fera revenir !

    Bisous

    Nicole  

      • Jeudi 12 Janvier à 15:54

        Oui c'est plus facile de partager cette peine à deux... Seule c'est plus difficile d'affronter la douleur ! Mais n'hésite pas à en parler. Cela ne la fera pas revenir, mais çà allégera ta peine un petit peu au moins. 

        De toutes façons chacun fait comme il peut et sait... et ressent surtout. 

        Aucune façon n'est la bonne ou la mauvaise puisque de toutes façons, il y a de la souffrance partout... :( 

        Bon courage

        Bisous

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :